Alerte sécheresse


Philippe MAHÉ, préfet de Meurthe-et-Moselle, a pris trois arrêtés modifiant les restrictions d’eau dans le département pour répondre à la situation de sécheresse.

A la suite de la faible pluviométrie et du niveau très bas des nappes phréatiques du département, le préfet de Meurthe-et-Moselle, Philippe MAHÉ, avait pris le 6 juillet 2017 dernier trois arrêtés plaçant les trois bassins versants que compte le département en situation d’alerte renforcée.

Pour rappel, il existe trois niveaux de restrictions liées à la sécheresse : la situation d’alerte, la situation d’alerte renforcée et la situation de crise.

En raison d’une légère amélioration constatée en matière de ressource en eau pour les bassins « Moselle amont et Meurthe » et « Meuse aval et Chiers », Philippe MAHÉ, préfet de Meurthe-et-Moselle, a pris ce jour deux arrêtés préfectoraux ramenant ces deux bassins en situation d’alerte.

En revanche, la situation du bassin « Moselle aval Orne Nied et Seille » ne s’est pas améliorée. Ce bassin est maintenu en situation d’alerte renforcée par arrêté préfectoral pris ce jour également, en accord avec la préfecture de Moselle.

Par conséquent, les principales mesures de restrictions s’appliquant aux particuliers et collectivités faisant partie des bassins « Moselle amont et Meurthe » et « Meuse aval et Chiers », placés en situation d’alerte, sont les suivantes :

– l’arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et des espaces sportifs est interdit de 11h à 18h

– le lavage des véhicules à domicile est interdit ;

– le remplissage des piscines privées est interdit ;

– le lavage des voies publiques, des façades, des terrasses et des immeubles est limité au strict nécessaire

Les principales mesures de restrictions s’appliquant aux particuliers et collectivités faisant partie du bassin « Moselle aval Orne Nied et Seille », placé en situation d’alerte, sont les suivantes :

– l’arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et des espaces sportifs est interdit de 9h à 20h ;

– le lavage des véhicules est interdit sauf dans les stations équipées d’un système de recyclage, d’économie d’eau ou équipée d’un système à haute pression

– le remplissage des piscines privées est interdit;

– le lavage des voies publiques, des façades, des terrasses et des immeubles est interdit (sauf dérogation pour salubrité publique).

Les maires sont chargés de veiller au respect de ces règles. Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une peine d’amende allant jusqu’à 1 500€ voire 3 000€ en cas de récidive, mais la préfecture compte sur le civisme de nos concitoyens pour respecter ces mesures.

 Les trois arrêtés sont valables jusqu’au 15 septembre 2017.

Arrêté disponible ici