Alerte sécheresse renforcée


L’absence de précipitations notables ces dernières semaines, conjuguée à des températures élevées a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d’eau dans le département. Les services de l’État ont en effet procédé cette semaine à des analyses exceptionnelles sur toutes les stations installées sur les cours d’eau.

En raison d’une aggravation constatée du niveau des cours d’eau, Philippe MAHÉ, préfet de Meurthe-et- Moselle, a placé en alerte renforcée le département par arrêtés préfectoraux (qui abrogent les arrêtés de bassin du 23 juin 2017). Sur trois niveaux de restrictions liées à la sécheresse, nous venons de passer au niveau 2. Cette décision implique des restrictions particulières sur les usages de l’eau, que ce soit pour les particuliers, les collectivités, les exploitants agricoles, les industriels, etc.

Ainsi les particuliers et les collectivités sont soumis, à compter de vendredi 7 juillet 2017 aux mesures suivantes :
– l’arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et des espaces sportifs est interdit de 9h à 20h ;
– le lavage des véhicules est interdit (sauf dans les stations équipées d’un système de recyclage);
– le remplissage des piscines privées est interdit ;
– le lavage des voies publiques, des façades, des terrasses et des immeubles est interdit (sauf dérogation pour salubrité publique).

Les maires sont chargés de veiller au respect de ces règles. Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une peine d’amende allant jusqu’à 1 500€ voire 3 000€ en cas de récidive, mais la préfecture compte sur le civisme de nos concitoyens pour respecter ces mesures.

Les arrêtés de restrictions AEP sont pris en tenant compte des dispositions de l’arrêté préfectoral du 23 juin fixant un cadre pour la mise en œuvre des mesures de limitation ou de suspension provisoire de l’usage de l’eau dans le département de Meurthe-et-Moselle, en période de sécheresse.

Arrêté disponible ici